Avignon protège, restaure et met en valeur son patrimoine

Moyen Age pontifical

LES VILLES MEDIEVALES

La capitale Pontificale

Le séjour de la cour pontificale, entre 1309 et 1403, entraîne un essor démographique exceptionnel. Au début du XIVe siècle, la ville va tripler sa population en quelques années pour atteindre 45 000 habitants environ (la deuxième ville du territoire français d’aujourd’hui). Cette prospérité est d’autant plus insolente et voyante, que ce siècle est marqué en Europe par des terribles épreuves : grandes pestes, guerre de cent ans.

D’imposants palais sont élevés : livrées accueillant les cardinaux, Palais des Papes, logements des évêques. Quelques églises, comme Saint-Didier, ou des anciens couvents, sont reconstruits, mais c’est surtout dans le domaine de l’architecture privée que s’exprime surtout cette opulence.

La ville, qui était restée ouverte et dépourvue d’enceinte depuis le milieu du XIIIe siècle, est pourvue de nouveaux remparts vers 1360. Cet immense chantier, qui voit la construction de près de 4,5 kilomètres de fortifications, intervient alors que le palais des Papes est quasiment achevé. Il est motivé par l’insécurité grandissante dans la région.

Les populations plus humbles occupent des bourgs, développés entre les deux lignes successives de remparts médiévaux. L’architecture courante de ces maisons, dans les nouveaux lotissements, est faite de bois et d’argile. Les quatre cinquième des immeubles de l’époque sont en colombage, à l’exemple des maisons traditionnelles normandes ou alsaciennes. En un siècle, le paysage d’Avignon est transformé. La ville, très dense, aux ruelles assombries par des étages en saillie (encorbellements), montre des toitures de tuiles et des façades le plus souvent enduites d’argile.

Cette période d’une richesse exceptionnelle pour l’époque a laissé des traces archéologiques remarquables : peintures, objets de la vie quotidienne, artisanat. Il n’est pas rare aujourd’hui de retrouver, lors de travaux de réhabilitation dans des immeubles à la façade récente, des murs intérieurs couverts de fresques, des anciennes fenêtres à meneaux obturées.

avignon pontifical

dessin de Martelangeparclose
avignon

Ville d'Avignon - Maison du Patrimoine et de l'Habitat - 20, rue du Roi René 84000 Avignon - © 2009